Sources de financement

La Société royale du Canada est un organisme de bienfaisance enregistré. Depuis sa fondation, la Société cherche à assurer la diversité de ses sources de financement pour garantir son indépendance. À l’origine, les activités de la Société étaient principalement financées par les cotisations annuelles des membres. À l’occasion, le gouvernement du Canada fournissait un soutien additionnel pour des projets particuliers. Contrairement à de nombreuses autres académies nationales, la Société ne reçoit aucun financement de base du gouvernement.

La plupart des coûts généraux et indirects liés à l’exploitation de la Société sont couverts par un service bénévole des membres et, par l’entremise des frais d’adhésion, par les membres institutionnels.

La Société reçoit un soutien financier direct de cinq sources : membres, membres institutionnels, secteur privé, Conseils subventionnaires et de recherche et fondations de bienfaisance, et pour les projets nationaux et internationaux, un financement des organismes gouvernementaux.

SOUTIEN DES MEMBRES

Le soutien financier de la part des membres a toujours été et continue d’être l’élément le plus important des revenus annuels de la Société. Ce soutien prend la forme des cotisations des membres, de dons annuels et périodiques et de donations testamentaires.

Tous les membres de la SRC versent une cotisation annuelle afin que nos services et programmes puissent être maintenus. Les cotisations sont facturées annuellement et couvrent la période du 1er avril au 31 mars. La cotisation annuelle est ajustée annuellement avec le taux d’inflation. Nous offrons aussi la possibilité de régler votre cotisation en un versement afin d’obtenir le statut de membre à vie.

Cotisations des membres

Depuis toujours, les cotisations des membres servent à financer les principales activités de la Société, notamment les activités du Secrétariat national à Ottawa. Plus de 25 % du financement de base de la Société provient des cotisations annuelles des membres.

Dons

De plus, chaque année, certains membres versent un don volontaire à la Société. Plusieurs de ces dons sont destinés à des projets ou à des programmes particuliers, bien que certains dons sont des cadeaux sans restrictions à l’appui de la campagne de financement de la Société. Certains dons sont versés une seule fois, comme la somme de plus de 750 000 $ amassée à la fin des années 80 pour établir le fonds de développement de la Société. D’autres dons sont des contributions annuelles récurrentes des membres, pour appuyer le fonds de développement ou pour fournir un financement continu à des initiatives, telles que les distinctions, les conférences, les programmes régionaux, les groupes d’experts et la Campagne de la Maison Walter.

Dons par anticipation

Tout au long de son histoire, la Société a reçu diverses formes de dons planifiés de la part de ses membres. Habituellement, ces cadeaux sont destinés à permettre à la Société ou à une Académie d’entreprendre des activités particulières, telles que des programmes, des publications ou des bourses de recherche. Au cours des dernières années, la Société a reçu des cadeaux sous les formes suivantes : (1) testaments et legs, (2) dons sous forme de rente, (3) dons sous forme d’intérêts résiduels sur des biens ou de fiducies résiduaires de bienfaisance, (4) dons de biens culturels canadiens, (5) dons de titres cotés en bourse et (6) dons de prestation d’assurance-vie.

SOUTIEN DES MEMBRES INSTITUTIONNELS

Depuis 2004, les membres institutionnels n’ont pas cessé de croître en nombre et en étendue. Aujourd’hui, plus de 47 universités et un conseil de recherche sont membres institutionnels de la Société. Les cotisations de ces membres institutionnels fournissent environ 50 % du financement de base de la Société. En plus de fournir ce financement de base, les membres institutionnels collaborent avec les Secrétariats nationaux et régionaux de la Société pour créer et commanditer des programmes et des événements.

SECTEUR PRIVÉ

En 2007, la Société a lancé L’excellence pour tous : la campagne de l’Académie nationale du Canada. La campagne s'est achevée avec succès à l'automne de 2011.

Les principaux objectifs de la campagne étaient (1) d’accroître le rôle consultatif joué par la Société dans la prestation de conseils d’expert aux gouvernements et (2) de créer de nouvelles initiatives qui promeuvent une culture du savoir et de l’innovation dans l’ensemble du Canada, principalement grâce à la participation accrue des étudiants à la programmation de la Société.

La campagne nationale a reçu le soutien du Conseil consultatif du président et fut gérée par deux coprésidents, Sandra Irving et Laurent Beaudoin. Les fonds amassés et engagés ont mené à la création de nouvelles bourses d’études nationales et régionales, à une programmation de sensibilisation et à l’organisation de la section régionale de l’Atlantique.

CONSEILS SUBVENTIONNAIRES ET DE RECHERCHE, ET FONDATIONS DE BIENFAISANCE

De nombreux programmes de la Société sont commandités conjointement par des conseils subventionnaires nationaux, tels que le Conseil de recherches en sciences humaines du Canada (CRSHC) et le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG), ou par des fondations de bienfaisance. Le soutien logistique et financier découlant de ces partenariats est essentiel à la programmation nationale et internationale de la Société et au financement de certains groupes d’experts de la Société.

GOUVERNEMENT ET ORGANISMES GOUVERNEMENTAUX

La pratique générale est que les gouvernements nationaux fournissent le financement de base de leurs Académies nationales. Ce n’est pas le cas au Canada. Néanmoins, de nombreux ministères et organismes gouvernementaux contribuent à la commandite des activités nationales et internationales de la Société. Par exemple, quelques différents ministères gouvernementaux ont contribué au fil des années à la commandite du Colloque annuel de la Société.

De plus, de nombreux programmes clés de la Société ont une dimension internationale. Cela comprend la participation à des projets avec des académies africaines, avec les Académies nationales du G8 et avec l’InterAmerican Network of Academies of Sciences (IANAS). Récemment, des organismes gouvernementaux, tels que le Centre des recherches pour le dèveloppement international (CRDI), ont contribué à la commandite des activités de développement international de la Société.