You are here

A word from the President - August 2018
(le français suit) 

I’m delighted to send you this message today. First, allow me to congratulate those who were recently elected to the Academy of Social Sciences and who will be honoured in Halifax in November. The scientific impact of your research on, among others, living together, social cohesion, and the quest for a more just society has been recognized by your peers. I will be honoured to welcome you to the Academy of Social Sciences and to support you in achieving your projects within it.

2018 resulted in a key collaboration project between the RSC’s three Academies and the College. This project took the form of a major event at the Université du Québec à Montréal where we engaged in debate on constitutional policy with Minister Jean-Marc Fournier (Government of Quebec). For the occasion, we brought together Jean-François Gaudreault-Desbiens (Law, U. de Montréal, FRSC), Guy Laforest (Political Science, ENAP, FRSC), Raffaele Iacovino (Political Science, Carleton U.), jurist Paul John Murdoch of the Cree Nation, and Johanne Poirier (Law, McGill U.). Professors Gaudreault-Desbiens and Iacovino were kind enough to send us a summary of their thoughts entitled, respectively, “Pedagogy of Federalism and Constitutional Mechanics” and “Policy on Quebec Affirmation and Canadian Relations: A View from Across the River”. Thank you for these.

A number of other initiatives have been taken under the leadership of our esteemed President Chad Gaffield over the past year. I can assure him of my support in implementing the projects he aims to achieve during the second year of his mandate. You will also notice that the RSC has an ever-growing presence in institutions across the country. In addition, I would like to emphasize a desire to collaborate that is more and more cooperative with the Association francophone pour le savoir (ACFAS), which can only benefit the emulation of our scientific networks. These types of initiatives must be encouraged and revived.

Lastly, I would like to wish you a productive and inspiring academic year.

Alain-G. Gagnon

***

C’est avec beaucoup d’enthousiasme que je vous envoie ce message aujourd’hui. Tout d’abord permettez-moi de féliciter celles et ceux qui viennent d’être élu.e.s à l’Académie des sciences sociales et qui seront honoré.e.s à Halifax en novembre. L’impact scientifique de vos recherches au chapitre entre autres du vivre ensemble, de la cohésion sociale et de la quête d’une société plus juste a été reconnu par vos pairs. Ce sera pour moi un honneur de vous accueillir à l’Académie des sciences sociales et de vous accompagner dans la réalisation de vos projets en son sein.

L’année 2018 a permis de mener un projet porteur de collaboration entre les trois académies de la SRC et du Collège. Ce projet a pris la forme d’un événement majeur tenu à l’Université du Québec à Montréal où nous avons débattu avec le ministre Jean-Marc Fournier (Gouvernement du Québec) de politique constitutionnelle. Nous avons réuni pour l’occasion Jean-François Gaudreault-Desbiens (droit, U. de Montréal, MSRC), Guy Laforest (science politique, ÉNAP, MSRC), Raffaele Iacovino (science po, U. Carleton), le juriste Paul John Murdoch de la nation crie et Johanne Poirier (droit, U. McGill). Les professeurs Gaudreault-Desbiens et Iacovino ont eu la gentillesse de nous faire suivre une synthèse de leurs propos respectivement intitulée Pédagogie du fédéralisme et mécanique constitutionnelle  et Politique d’affirmation du Gouvernement du Québec – un regard limitrophe . Nous les en remercions.

Plusieurs autres initiatives ont été prises sous le leadership de  notre estimé président Chad Gaffield au cours de la dernière année. Je peux l’assurer de mon appui dans la mise en place des projets qui souhaitera réaliser au cours de la deuxième année de son mandat. Vous serez à même de constater que la SRC est de plus en plus présente dans les institutions à l’échelle du pays. Je souligne aussi une volonté de collaboration de plus en plus concertée avec l’Association francophone pour le savoir (ACFAS) ce qui ne peut qu’être bénéfique pour l’émulation de nos réseaux scientifiques. Ce type d’initiatives doit être encouragé et renouvelé.

Je vous souhaite enfin une année universitaire productive et inspirante.

Alain-G. Gagnon